Garer sa bicyclette à La Rochelle

Le 27 décembre 2018 par Jean-Baptiste Lasserre

Longtemps première ville cyclable de France, La Rochelle est dans l’Hexagone une des pionnières dans le développement du vélo. Ses fameux vélos jaunes, premier service gratuit de vélos en libre-service du pays, ont été lancés dès 1976. Depuis une dizaines années, la « ville blanche » mise également sur un développement urbain raisonné d’où elle tire aujourd’hui sa réputation de ville écologique. Côté vélo, la ville reste attractive pour les cyclistes. Avec de bons aménagements cyclables, il est aussi facile de trouver des solutions pour garer son vélo à La Rochelle.

La Rochelle, un précurseur dans le développement du vélo dans sa ville

Sur le plan politique, le premier schéma directeur en faveur du vélo à La Rochelle a été approuvé dès 2002. Le but était de développer un réseau cyclable assurant une continuité et de créer un véritable maillage des infrastructures. Et faire du vélo une véritable alternative à la voiture dans la ville. Cette volonté politique a aujourd’hui été élargie à l’ensemble de l’agglomération pour amplifier encore l’usage du vélo sur le territoire.

Cycliste devant l'aquarium de La Rochelle
© Henry Burrows – Flickr

À l’heure actuelle, La Rochelle dispose d’un réseau de plus de 300 km de voie cyclable. Les pistes et bandes cyclables permettent de pédaler en toute sécurité entre les différents quartiers de la ville. Et desservent également les véloroutes touristiques comme La Vélodyssée®.

En terme de stationnement vélo, la ville propose également des solutions sûres et pertinentes pour  garer son vélo à La Rochelle. En plus des 3600 arceaux répartis dans toute la ville, les cyclistes rochelais disposent de quelques 200 places sécurisées dans les vélos-parcs et parcs relais de l’agglomération.

Une station yélo à La Rochelle
© Françoise Roch – Région Nouvelle-Aquitaine

>> A LIRE AUSSI : tout savoir sur le plan vélo national

Les gares rochelaises, lieux stratégiques des stationnements sécurisés

Dans sa politique d’aménagement de place de parking vélos sécurisés, la ville a fait le choix de miser sur les gares de l’agglomération.

Les vélos en libre service Yélo de La Rochelle
© Françoise Roch – Région Nouvelle-Aquitaine

La gare de La Rochelle notamment est un point central du stationnement vélo. Un Vélo-parc y a été ouvert en avril 2017, pour répondre à l’afflux de cyclistes empruntant le TER et à l’attractivité liée à La Vélodyssée. 80 places couvertes et sécurisées sont disponibles, ainsi que des services tels qu’une station de gonflage et 4 places équipées de prises électriques pour recharger les vélos à assistance électrique. Ce service est gratuit, mais toutefois réservé aux abonnés et aux titulaires de cartes TER et Yélo – le réseau de transports en commun de La Rochelle.

Un vélo-parc, un garage à vélo sécurisé en gare pour garer son vélo
© SNCF MOBILITES

D’autres vélos-parcs pour garer son vélo à La Rochelle ont également vu le jour dans autour des gares de l’agglomération. Ces “Halte ferroviaire” correspondent aux gares SNCF d’Aytré-Plage, Angoulins-sur-Mer, Chatelaillon-Plage, La Rochelle – Porte Dauphine et La Jarrie. De plus, deux parcs-relais proposent également des places de stationnement sécurisées aux entrées nord de la ville : le Parc-relais Illico Greffières et Beaulieu. Deux emplacements pour recharger les vélos électriques et une pompe sur pied équipent par ailleurs ce dernier.

Halte ferroviaire à la gare SNCF La Jarrie
© Françoise Roch – Région Nouvelle-Aquitaine
Poster un Commentaire
avatar
  S’abonner  
Notifier de

Retrouvez le bon antivol

Découvrez le comparateur

Newsletter Antivol vélo