Garer son vélo à Toulouse en toute sécurité

Le 8 mars 2019 par Jean-Baptiste Lasserre

Longtemps à la traine sur la question de sa cyclabilité, la Ville rose est en pleine transformation, et suit le mouvement des autres villes françaises avec des politiques d’aménagement ambitieuses. La municipalité souhaite redonner leur place aux piétons et aux cyclistes, de plus en plus nombreux dans l’agglomération. Et a chassé les voitures de son centre grâce à une vaste politique de piétonnisation du centre-ville, notamment autour du Capitole, la place principale. La Capitale occitane est désormais confrontée au problème de stationnement vélo sécurisé. Mais il existe déjà de nombreuses solutions pour garer son vélo à Toulouse en toute sécurité.

Stationnement vélo à Toulouse : politique de la ville et arceaux vélo

En pleine mutation, le centre-ville de Toulouse a longtemps été en chantier. Une situation qui a aussi mis les cyclistes toulousains face à un problème de stationnement assez récurrent. Jacqueline Winnepennincks-Kieser, élue déléguée aux déplacements doux, avouait à l’époque partager « leur sentiment. J’ai pu le constater, puisque je circule aussi à vélo, nous manquons de supports et dès que je peux je le signale à nos services ».

Arceaux vélo pour garer son vélo à Toulouse en toute sécurité
© Stas Rozhkov – Flickr

Aujourd’hui, 770 arceaux sont disponibles dans la ville, soit près de 1500 places pour stationner son vélo. 150 arceaux supplémentaires sont installés chaque année.

Mais la Ville rose ne souhaite pas s’arrêter là : « On essaye en tout cas de faire le maximum et tous les parkings automobiles, qui vont être créés ou rénovés, disposeront d’emplacements pour les cyclistes », d’après l’élue aux déplacements doux.

Les stationnements vélo sécurisés dans les pôles d’échanges multimodaux

Les Parcs à vélos Tisséo

On trouve également dans la ville des parkings sécurisés gérés par des exploitants privés. C’est notamment le cas des Parcs à vélos Tisséo, qui gèrent aussi le service de transport en commun toulousain. 350 places sont disponibles dans 7 abris couverts et sécurisés à proximité des stations de métro de Balma Gramont, des Argoulets, des Arènes, de Basso Cambo (ligne A) et de Ramonville, Université Paul Sabatier & Borderouge (ligne B).

Accessibles en continu pendant les heures d’ouverture du métro, ces consignes collectives à contrôle d’accès sont gratuites pendant 1 an pour les possesseurs d’une carte de transport rechargée. Elles sont aussi accessibles en remplissant un formulaire d’abonnement qui vous délivrera une carte Pastel, moyennant 8 euros.

La Velostation gare de Toulouse Matabiau

La gare SNCF de Toulouse Matabiau est elle aussi dotée d’un parking vélo sécurisé. 678 places de stationnement sont répartis sur des racks à vélo double étage, dont 600 exclusivement réservées aux usagers du TER et du Réseau Routier Régional. Néanmoins, 78 places sont aussi utilisables pour les autres cyclistes et le tout public.

Pour les abonnés TER et Réseau routier régional, il faudra s’acquitter d’un abonnement pour 1 mois (5€), 6 mois (20€) ou 1 an (30€). Pour les autres, l’abonnement 1 mois passe à 8€, celui de 6 mois à 24€ et l’abonnement annuel à 38€.

Velostation de la gare de Toulouse Matabiau
© 2 Pieds 2 Roues – 2p2r.org

Un agent d’accueil assure la sécurité du parking vélo. Vous y trouverez aussi de nombreux services comme une station de gonflage en libre-service, des pour vélos électrique, une trousse à outils, des consignes à pièces pour ranger des petits objets et même des prêts d’accessoires.

>> A LIRE AUSSI : les antivols vélo testés et agréés

Parking souterrain du Capitole

Sous la place du Capitole, le lieu emblématique de la ville, vous trouverez également 467 places de stationnement vélo sécurisées dans le parking souterrain Indigo. Un gardien est présent jour et nuit pour assurer la sécurité du parc, également équipé de vidéosurveillance. Il est accessible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Au départ, une carte magnétique permettait d’ouvrir la barrière toute l’année. Moyennant 8 euros de caution, vous pouviez la récupérer à l’accueil du parking. L’accès était également possible grâce à la carte Pastel, le support de titres de transports en commun de la ville, chargée d’un abonnement.

L’association toulousaine de promotion des modes actifs 2 Pieds 2 Roues annonce toutefois à l’été 2018 que la barrière est désormais ouverte pour l’accès vélo. Encore peu de gens le savent mais le stationnement est donc gratuit pour les cyclistes.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Retrouvez le bon antivol

Découvrez le comparateur

Newsletter Antivol vélo