Garer son vélo à Chambéry

Le 24 janvier 2019 par Jean-Baptiste Lasserre

Au pied des Alpes, la capitale savoyarde a récemment été distinguée deuxième ville vélo française de sa catégorie juste derrière La Rochelle par le Baromètre de la FUB. Un beau résultat qui vient récompenser les efforts engagés par la municipalité depuis les années 2000. Dans ces villes plus petites qui n’ont pas toujours les mêmes moyens que les grandes métropoles, les collectivités ne peuvent pas toujours compter sur des opérateurs privés de parking comme à Nantes ou à Lyon et doivent souvent intervenir seules pour développer le vélo. Retrouvez toutes les solutions pour garer son vélo à Chambéry en toute sécurité !

Les solutions pour les arrêts de courte durée

Au quotidien pour les stationnements courts, 2 500 arceaux vélo sont à disposition des cyclistes dans toute l’agglomération du Grand Chambéry. Soit 1 arceau pour 50 habitants en moyenne dans la métropole. Autant dire qu’il est facile de garer son vélo à Chambéry grâce ce petit mobilier en métal vert, gris ou noir !

Bien évidemment, évitez de laisser votre monture sans l’attacher. Même pour un arrêt de 2 minutes, il vaut mieux cadenasser le cadre et la roue de la bicyclette à l’arceau avec un antivol suffisamment résistant.

Des services de consigne pour garer son vélo à Chambéry

Favoriser l’intermodalité et réduire le trafic

Depuis 2017, l’agglomération a mis en place un service de consigne en plus de la location de vélos classiques et VAE dans tous le Grand Chambéry. Un service porté par La Vélostation qui gère aussi le service de vélotaxis Vélobulle unique en France, et dont les locaux intégreront le futur pôle multimodal de la gare de Chambéry.

Vélostation Chambéry dans le parc du Verney
© Florian Pépellin – Wikimedia Commons

Installés dans les parcs relais ou dans certains lieux stratégiques de l’agglomération, l’objectif de ces consignes est, au-delà de fournir des solutions de stationnement sécurisés pour les cyclistes chambériens, de favoriser la multimodalité et ainsi réduire la circulation automobile dans le centre-ville.

Des consignes individuelles ou collectives

Ainsi, vous trouverez 10 places dans chacun des 10 abris à vélos individuels de la métropole, tous équipés de points de fixation. Rendez-vous à Barberaz, Barby, Bassens, Chambéry parking stade nautique, La Motte-Servolex, La Ravoire ou Sonnaz pour trouver une place.

Consigne vélo de la gare de Chambéry
© Anthony Levrot – Wikimedia Commons

De la même façon, il existe 4 abris collectifs de 50 places à Saint-Alban-Leysse, Saint-Baldoph, Cognin, et Chambéry quartier Joppet. Ainsi qu’une consigne collective de 200 places à la gare de Chambéry.

Un abri individuel pour garer son vélo à Chambéry
© Vélostation Chambéry

Certaines consignes proposent des options supplémentaires, comme une option de location de casiers et de prises électriques. Mais vous pourrez aussi opter pour une option entretien pour profiter d’une révision complète de votre vélo, ou même d’une option antivol où vous pourrez emprunter un cadenas ou acheter un antivol U à prix coûtant.

Garer son vélo à chambéry dans une consigne collective
© Vélostation Chambéry

Accessibles tous les jours de 5h à minuit, les consignes sont sécurisées et l’accès se fait uniquement par clé ou badge. Comptez entre 30 et 55 euros pour un abonnement à l’année selon l’abri choisi. Pour l’option casier, il faudra ajouter 10 euros supplémentaire, voir 20€ pour l’option casier + prise électrique. Les abonnés TER, STAC et Vélostation peuvent aussi profiter de tarifs réduits.

À La Vélostation, provisoirement installé dans le parc du Verney, il est aussi possible de laisser sa bicyclette à la journée moyennant 1€ par jour.

Poster un Commentaire
avatar
  S’abonner  
Notifier de

Retrouvez le bon antivol

Découvrez le comparateur

Newsletter Antivol vélo