Touche pas à mon vélo lutte contre le vol de vélo

Le 22 mars 2018 par Jean-Baptiste Lasserre

Ne retrouver qu’une roue ou son vélo sans selle, c’est l’angoisse quotidienne du cycliste. Qui ne s’est jamais fait voler sa monture ? Qui ne connaît pas une personne de son entourage qui a déjà été victime d’un vol de vélo ? Pour lutter contre ce fléau et prévenir le risque, la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) a lancé en 2017 une opération de sensibilisation, Touche pas à mon vélo.

Touche pas à mon vélo, une opération citoyenne pour sensibiliser

Laisser son vélo dans la rue, c’est forcément prendre le risque de se le faire voler. Mais ce risque peut être limité. C’est l’objet de l’opération « Touche pas à mon vélo », lancée l’année dernière par la FUB. Une opération de communication pour alerter les usagers sur leurs mauvaises habitudes de stationnement. Et une opération de sensibilisation à destination de tous ceux qui pratiquent le vélo au quotidien.

bicyclette avec flyer contre le vol de vélo

Portée par deux associations cyclistes locales et plusieurs citoyens et bénévoles, l’opération a été lancée à Lyon. En effet, la ville est particulièrement touchée par ce problème, où quelques 3 000 vols de vélos sont dénombrés chaque année. On a déjà vu les petits flyers bleus apparaître sur certains vélos dans le centre-ville ou sur le campus de l’université à Lyon. Car c’est finalement de ça qu’il s’agit. Un flyer bleu en forme d’accroche-porte posé sur le guidon d’un vélo, comme pour signifier à son propriétaire que sa bicyclette peut facilement être dérobée. Un flyer qui rappelle aussi quelques conseils essentiels pour réduire le risque de vol.

Le vol de vélo est en réalité facilement évitable. Il n’est pas inévitable, évidemment, mais quelques bons réflexes, que beaucoup ne connaissent pas, permettent d’en limiter les risques.

>> A LIRE AUSSI : Assurer la sécurité de votre vélo en ville ou en voyage

Des conseils simples pour éviter un vol de vélo

L’opération « Touche pas à mon vélo » met l’accent sur quatre conseils pour lutter efficacement contre le vol de vélo :

1. Utiliser un antivol en U, bien plus efficace et résistant que la plupart des autres antivols.

2. Le second conseil, évident et pourtant essentiel, c’est d’attacher son vélo à un point fixe. Même pour deux minutes. Toutefois, attention à ne pas attacher seulement la roue, mais au minimum le cadre, et si possible le cadre et une roue.

Focus sur un vélo attaché par un antivol U

3. Faire graver son vélo avec un marquage Bicycode. Seul dispositif reconnu par l’état, il s’agit d’un simple numéro apposé sur le cadre du vélo, qui permet de dissuader les potentiels voleurs et de retrouver la bicyclette en cas de vol. Le numéro du vélo est associé au nom du propriétaire et répertorié dans un fichier national. Enregistrer son vélo, c’est trois fois plus de chance de le retrouver. Il faut compter entre 5 et 10 euros chez un des nombreux opérateurs présents dans toute la France.

4. Protéger la selle et les roues. Pour cela, il vaut mieux éviter les attaches rapides sur les roues, qui permettent de les détacher très facilement et rapidement. Il est également possible de s’équiper d’axes d’antivols roues et selles.

Le vol de vélo est un des premiers freins à la pratique de ce mode de déplacement. Un cycliste sur cinq se détournerait du vélo après un vol. L’opération « Touche pas à mon vélo » rappelle qu’il existe cependant des réflexes simples à adopter pour réduire les risques, et que passer au vélo, ce n’est pas si périlleux !

Photos DR : Jean-Baptiste Lasserre

Source :
https://www.fub.fr/touchepasamonvelo
https://www.youtube.com/watch?v=Ne9LPudIGwg

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

Retrouvez le bon antivol

Découvrez le comparateur

Newsletter Antivol vélo